top of page
Rechercher

Les fausses croyances sur l'hypnose

Y'a-t-il de la manipulation ? Est-ce que tout le monde est réceptif ?


1. Je vais perdre totalement le contrôle de moi-même

L’hypnose en thérapie brève n’est pas l’hypnose du spectacle !


Pour beaucoup d’entre nous, le terme d’hypnose nous ramène plutôt à l’hypnose du spectacle, les personnes s’endorment sans l’avoir demandé, elles disent et font des choses qu’elles n’ont pas décidé d’elles-même. Et cet aspect là de l’hypnose peut légitimement amener à la crainte de perdre le contrôle ou d’être manipulée.

Ces hypnotiseurs de spectacle sont formés pour cibler dans le public les personnes qui ont envie de vivre cette expérience, et surtout qui sont naturellement et facilement sensibles et coopérantes à toutes les consignes qu’elles entendront. Il s’agit d’hypnose de spectacle, the show must go on ! … et l’animateur jouera sur tous d’autres effets (suspens, musique, éclairages), pour rendre l’expérience unique, spectaculaire, intrigante !


L’hypnose, dans le cadre d’une thérapie brève, repose sur une relation de confiance entre l’accompagnant et l’accompagné. L’objectif de la thérapie se construit ensemble grâce à un dialogue et une profonde écoute en amont du travail sous hypnose. Chaque séance est ensuite uniquement dirigé vers cet objectif.


Nous avons près de 60 000 pensées inconscientes par jour. Seulement une dizaine de ces pensées remontent directement à notre conscient…


Dans l’Antiquité Grecque, le dieu Hypnos était le dieu de l’hyper-vigilance qui veillait sur l’homme pendant son sommeil. Sous hypnose, il n’y a pas de perte de contrôle, au contraire il y a une hyper conscience de toutes les perceptions internes liées à une pensée ou une émotion. En effet l’hypnose suppose une pleine présence qui implique l’Être tout entier. Cet état de pleine conscience demande une grande concentration sur son Soi, sur ce qui se passe à l’intérieur de nous. Cela nécessite du calme, du temps, de la patience. C’est une lente exploration de son âme.


In fine, l’inconscient est juste un espace en soi que l'on ne regarde pas, que l'on ignore. Ainsi, en nous aidant à nous connecter à notre inconscient, l’hypnose nous permet de mettre en lumière ces zones inconscientes, dans le seul but de mettre à jour une pensée, une émotion que l'on me maîtrise pas, une croyance qui nous limite, ou au contraire une croyance qui nous boost ! Nous allons mettre votre inconscient en mouvement pour apporter des nouvelles perspectives à votre conscient.


L’hypnose nous rend donc beaucoup plus conscient et éveillé sur nous-même.


2. L’hypnose ne marche pas sur tout le monde…


Suis-je hypnotisable ?


Là encore, il ne faut pas confondre l’hypnose du spectacle et l’hypnose en thérapie brève. Tout le monde n’a pas la même capacité à se laisser hypnotiser par un animateur devant une foule d’inconnus. En revanche, l’hypnose-thérapie, l’auto-hypnose sont pour tout le monde. Vous le faîtes même tout les jours à votre insu !

Et oui, vous vous auto-hypnotisez au quotidien ! Vous regardez un film d’action et vos muscles se contractent à chaque assaut sportif, votre coeur se met à battre plus vite. Et pourtant vous êtes assis dans un fauteuil bien confortable et à l’abris de tout danger. L’état d’hypnose est juste un état dans lequel l’esprit est loin du corps, et le corps ne ressent plus l’environnement immédiat dans lequel il est, mais il ressent ce que l’esprit s’imagine, explore.

Tout le monde aime la musique, mais pas le même style de musique, n’est-ce pas ? Il y ceux qui vibrent en écoutant de l’Opéra et d’autres en assistant à un concert de Techno. Ces deux styles de musique ont pourtant la même finalité : ressentir des émotions grâce à la musique. Le but est le même, mais le chemin pour y parvenir diffère. Pour être sous hypnose, le rôle de l’hypno-accompagnant va donc être très important, car il doit vite comprendre la musique de l’accompagné qui est en face de lui. Par quel chemin doit-il passer pour se connecter à ses émotions, à son imagination ? Comment communique-t-il ? Comment reçoit-il l’information ?

La question à se poser est donc plutôt : par quel moyen êtes-vous hypnotisable ?!



Comentários


bottom of page